Vous avez sans doute déjà parcouru la première sélection Invisible Bordeaux d'horloges à retrouver à travers la ville de Bordeaux . M...

Les horloges de Bordeaux 2/2

Vous avez sans doute déjà parcouru la première sélection Invisible Bordeaux d'horloges à retrouver à travers la ville de Bordeaux. Mais il y en a bien d'autres, en commençant par celle-ci, du côté de la barrière Saint-Genès.
L'établissement à l'angle de ce grand carrefour doit son nom à ce petit cadran blanc : il s'agit du Café de l'Horloge.
Sur la façade principale de la gare Saint-Jean on peut admirer trois horloges identiques. Fort heureusement, elles sont toutes bien réglées. 
Depuis les quais, deux horloges imposantes rythment le quotidien des passagers et des cheminots.
Dans le grand hall d'attente, cette horloge Bodet particulièrement minimaliste permet aux passagers de chronométrer leurs mouvements à la seconde près.
Une autre horloge Bodet est à voir sur le cours Victor-Hugo, sur l'immeuble dit "la Maison Dorée" où on trouve désormais un Carrefour Market.
C'est une autre Bodet que l'on peut observer sur le palais de Justice sur la place de la République. L'horloge est actuellement hors service.
Une autre horloge, un autre palais ! Cette fois nous sommes devant le palais Rohan, l'hôtel de ville de Bordeaux.
Cette curieuse horloge se trouve tout en haut de l'immeuble Caisse d'Épargne de la place Paul-Doumer.
Encore du minimalisme, poussé à l'extrême à l'angle de l'immeuble de la Bourse du Travail sur le cours Aristide-Briand, où le temps s'est momentanément arrêté...
Également hors service : cette horloge à voir sur la façade de la bibliothèque située face au marché des Capucins.
Une autre horloge qui n'avance plus : celle de l'église Sainte-Eulalie.
Un bâtiment si original se devait d'avoir une horloge tout aussi originale ! Nous sommes devant la maison cantonale du quartier de la Bastide.
Les flèches jumelles de l'église Sacré-Cœur ont chacune leur horloge. Le curieux cadran à 24 heures était destiné à l'origine aux cheminots habitant le quartier afin qu'ils puissent savoir instantanément si on était matin, après-midi ou soir. Cette horloge, qui qui a déjà connu son heure de gloire sur le blog, fonctionne parfaitement : il était 09h10 lors de mon passage.
Mais finissons notre parcours sur la place Stalingrad en souvenir de l'horloge disparue de l'ancien music-hall Alcazar (visible en bas dans une photo datant du début du 20e siècle).
Toutes ces magnifiques horloges sont également à retrouver dans ce modeste clip vidéo. Bon visionnage !
 
Cliquez ici en cas de problème d'affichage.
 
This article is also available in English!

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant. Je vous suis et j'aime votre contenu car il est insolite. J'aime bien moi aussi photographier les horloges à Bordeaux. Une autre chose qui me plaît, les armes de la ville que l'on retrouve un peu partout. J'ai un blog Fleur explore Bordeaux, ou je parle de balades douces, nature et vin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fleur, j'ai fait un tour sur votre blog que je vais suivre de très près désormais, c'est super ! Par rapport aux armes de la ville, j'ai publié un dossier il y a quelque temps (uniquement disponible en anglais), bonne découverte ! : http://invisiblebordeaux.blogspot.com/2014/07/all-about-city-of-bordeauxs-coat-of.html

      Supprimer