Qui ne connaît pas le jeu de cartes 1000 Bornes, best-seller des rayons jouets depuis de nombreuses années en France, avec des ventes ...

1000 Bornes : le best-seller des rayons jouets né dans un sous-sol arcachonnais

 
Qui ne connaît pas le jeu de cartes 1000 Bornes, best-seller des rayons jouets depuis de nombreuses années en France, avec des ventes qui s’élèvent à plus de 10 millions ? L’histoire commença du côté d’Arcachon !


Présentons Arthur Dujardin, nom de plume Edmond Dujardin, né et élevé à Lille dans l’entre-deux-guerres. Musicien et inventeur, M. Dujardin devint imprimeur, puis auteur d’ouvrages sur le code de la route ainsi que de manuels pour écoles de conduite. Dans les années 1940, son asthme aigu l’amena à Arcachon pour respirer le bon air du Bassin. Dujardin décida d’y rester et aménagea en 1947 au numéro 63 boulevard de la Plage..

À cette époque il avait déjà conçu L’Autostop, jeu de société basé sur le code de la route, finalement distribué à partir de 1951. Parallèlement, il perfectionnait avec ses proches un autre jeu de cartes sur le thème de l’automobile, fusion du jeu américain Touring et du jeu de cartes Canasta. Résultat final : le 1000 Bornes, dont l’intitulé était une allusion à la longueur de la mythique Nationale 7 qui relie Paris à la pointe est de la Côte d’Azur.

La résidence arcachonnaise d'Edmond Dujardin et le sous-sol où le jeu est né.
La première édition de 1000 Bornes parut en 1954. Le principe était simple : les joueurs participent à une course automobile avec pour objectif d’être le premier à parcourir mille kilomètres. Pour y parvenir ils utilisent des cartes « distance ». Mais le jeu comprend également des cartes « attaque » qui sont contrées par des cartes « parade », ou encore des cartes « botte » offrant des protections spéciales.

Un exemplaire de l'édition de 1954 (que m'a gentiment prêté mon collègue Guillaume !).
Cela peut sembler compliqué mais ça ne l’est pas ! Le grand public accueillit le jeu à bras ouverts et 1000 Bornes devint un succès instantané, éclipsant quelque peu la sortie quasi-simultanée d’une autre création Dujardin, L’Autoroute. Tous ces jeux étaient au départ entièrement fabriqués dans le sous-sol de la résidence de M. Dujardin avant d’intégrer un nouveau local à quelques mètres de là, une ancienne conserverie de poissons. L’équipe Dujardin passa ses nuits et ses jours à frotter le sol et les murs afin d’éliminer l’odeur du poisson !
L'ancienne conserverie de poissons à Arcachon. Suite au départ de Dujardin, place aux établissements Daniel Teyssier (fournitures automobile), entreprise qui a depuis fermé.
C’est alors que la société Parker Brothers, forte du succès planétaire de son jeu Monopoly, se procura les droits de distribution du 1000 Bornes aux États-Unis et au Canada. Cette même société, qui depuis 1925 distribuait Touring, l’ancêtre du 1000 Bornes, décida alors de mettre fin à la production de Touring. En peu de temps, 500 000 exemplaires de Mille Bornes (le nom français fut conservé, avec le « 1000 » en toutes lettres) furent vendus aux États-Unis et 100 000 au Canada.

Dans les années 1970, l’entreprise Dujardin, dont la gamme comprenait notamment Twixt (conçu par l’Américain Alex Randolph), était l’un des poids lourds du secteur et chaque année produisait 700 000 exemplaires de son jeu vedette, 1000 Bornes. Mais en 1975, M. Dujardin décéda en pleine période de gloire. L’entreprise fut reprise par son épouse, qui disparut brutalement, puis par leur fils Patrick, qui déménagea les 110 collaborateurs vers un site tout neuf dans la zone industrielle de La Teste-de-Buch, commune voisine d’Arcachon.

Le site de La Teste lors d'un récent passage. La zone principale était inoccupée mais le nom Dujardin restait visible, tout comme la borne symbolique près du portail !
Au début des années 1980, Dujardin dut faire face à la montée des jeux électroniques. L’entreprise tenta alors de se diversifier en distribuant des jeux importés depuis l’étranger et en développant ses propres jeux électroniques ; elle devenait malgré tout de moins en moins rentable. Cette période rude est détaillée dans ce reportage télévisé de décembre 1980 :



En 1981, la société fut reprise par le fabricant et exportateur de jeux Regain Galore, qui conserva la marque Dujardin. Celle-ci résista à l’ouragan de la révolution numérique et fut reprise en 2007 par TF1 Games, surtout connue pour la production à l’étranger de jeux de société basés sur des formats de jeux télévisés. Bon nombre de ces jeux affichent aujourd’hui encore la marque et le logo Dujardin.

Suite à cette reprise par TF1 Games, le site de La Teste ferma ses portes et les équipes de direction et de distribution Dujardin intégrèrent de nouveaux locaux à Cestas, à l’ouest de Bordeaux. On y repère facilement le logo en forme de borne sur la façade du site. Parallèlement, la fabrication du jeu 1000 Bornes fut transféré 200 kilomètres à l’est vers un modeste site à Saint-Pantaléon-de-Larche, près de Brive-la-Gaillarde. Douze personnes y travaillent à l’année et les effectifs sont doublés pendant la période estivale en préparation du « rush » de Noël. La marque continua à se développer, notamment par le rachat de son concurrent Michel, fabricant du jeu Le Cochon qui rit.

Le site de Cestas et l'édition actuelle du jeu.
Le jeu 1000 Bornes se porte toujours aussi bien et demeure parmi les jeux préférés des Français. Les règles ont peu évolué depuis 1954 mais le concept du jeu de cartes s’est élargi avec une version avec plateau. De nombreuses éditions spéciales ont également été réalisées, telles que des déclinaisons Astérix, Cars ou encore une très luxueuse version Tintin. Il existe aussi des variantes autour de l’histoire, des animaux, des inventions et du vocabulaire, ainsi que des versions électroniques ou pour smartphone.

La version avec un plateau et ses petites voitures, feux tricolores et accidents.
Cette séance photo était particulièrement amusante à monter.
1000 Bornes continue son bonhomme de chemin dans d’autres pays. La version américaine est aujourd’hui distribuée par Winning Moves Games dans le cadre d’un accord de licence avec Hasbro. Le jeu a des passionnés en Espagne, en Allemagne, en Grèce ou en Italie. Bien sûr, Stap Op, la version néerlandaise du jeu, est basée sur le vélo et non l’automobile. Que de kilomètres parcourus depuis le sous-sol arcachonnais de Monsieur Dujardin !

> Repérer sur la carte Invisible Bordeaux : 63 boulevard de la Plage / rue André Carmagnat, Arcachon; 1051 boulevard de l'Industrie, La Teste-de-Buch; ZA du Pot au Pin, Cestas.
> Site internet Jeux Dujardin : www.jeuxdujardin.fr
> Page Jeuxsoc dédiée au jeu des 1000 Bornes : http://jeuxsoc.fr/?principal=/jeu/1000b
> Read this article in English! 
> La tombe d'Edmond Dujardin est située dans la rangée H du cimetière municipal d'Arcachon.

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne savais pas merci pour l'info!
    A bientôt!
    Isabelle fondatrice http://www.erwigo.com Bordeaux

    RépondreSupprimer